Historique

D’abord appelée Corporation des services communautaires de Cantley, la maison de jeunes La Baraque est fondée en 1996 par un groupe de citoyens qui croyaient en la nécessité d’offrir des services sociaux et communautaires à la population de Cantley.  La Corporation met en place, outre un centre intégré de garderie, une maison de jeunes, de la famille, des adultes et des aînés.

En 1997, un sondage auprès des résidants révèle le besoin d’implanter à Cantley une maison destinée aux adolescents. L’année suivante, dix-huit jeunes forment un comité en vue de mener à bien ce projet. De réunions en réunions, le nombre augmente à trente. Leurs efforts portent fruits : le 2 juillet 1998, la maison de jeunes, baptisée La Baraque, ouvre ses portes et a pignon sur rue à la Maison Huppé.

En juin 1999, la Baraque déniche un nouveau local au 881, montée de la Source. On estime qu’environ deux cents jeunes fréquentent la Baraque chaque année et se prévalent de ses services, qu’il s’agisse d’activités sociales, culturelles et récréatives, d’activités de prévention, de l’obtention d’emplois d’été ou temporaires par le truchement d’une coopérative jeunesse, etc.

En raison d’une hausse du loyer et des installations qui ne répondaient plus aux besoins grandissants des jeunes, le conseil d’administration en est venu à la conclusion qu’il fallait déménager la maison de jeunes dans un endroit plus approprié.

Avec l’appui de l’Agence de la santé et des services sociaux de l’Outaouais, de la Municipalité de Cantley et de gens d’affaires engagés dans la communauté, le conseil d’administration a pu entreprendre le projet de construction d’une maison au 100, rue du Commandeur. La maison de jeunes nouvellement construite a ouvert ses portes le 19 septembre 2009.

Cette ouverture a marqué un nouveau départ pour la maison de jeunes de Cantley. Celle-ci est à nouveau en mesure d’offrir aux jeunes un emplacement sécuritaire où ils peuvent se divertir et obtenir une multitude de services, comme de l’aide aux devoirs, des ateliers d’information, une cantine, des cours de gardiens avertis, des ateliers d’art et d’information, des activités physiques et des sorties culturelles.